La semence du Dieu-Je - Cérémonie

Cette cérémonie fut transmise par Olivier Manitara en 2005 dans la collection des cahiers d’enseignement de la Montagne. Elle est liée aux mystères qui appartiennent à l’Archange Roziel et à l’alchimiste, astrologue et médecin suisse Paracelse (1493 ou 1494-1541). C’est une vision du Moyen Âge. Il s’agit, d’une façon un peu éloignée, de la constitution de l’homme vue par les anciens kabbalistes. Dans les anciens enseignements de la kabbale, ils parlaient de l’âme éternelle, de l’image dans le corps, le double, le principe étant de le nettoyer pour se positionner face aux forces qui gouvernent les mondes des images. Quand tu arrives à 7 ans, tu entres dans un territoire, et de même à 14 ans, 21 ans, 35 ans, 42 ans, 49 ans et ces entités vont regarder ce que tu fais avec ce que l’on t’a donné. Soit elles sont contentes, soit elles ne le sont pas. À l’époque, un frère souhaitait devenir prêtre et il n’y arrivait pas, les Anges ne le voulaient pas (les conditions d’accession à la prêtrise n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui). Alors Olivier Manitara écrivit ce rituel. Le frère l’a accompli, sans savoir qu’il avait été écrit pour lui, et tout de suite après, les Anges dirent à Olivier Manitara : « Consacre-le. » Un tel exemple nous fait prendre conscience que pratiquer un rituel peut changer la destinée d’une personne. En effet, en faisant le rituel, ce frère a servi Dieu. En servant Dieu, il était le bienvenu. Il devait montrer patte blanche.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La semence du Dieu-Je – Cérémonie”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page

Déconnectez-vous ici

Connectez-vous ici