La science des temples - été 2015

C’est un ancien savoir que les hommes ont perdu mais qui demeure comme un instinct. Oui, instinctivement les hommes savent qu’il y a quelque chose de précieux, un savoir, une science, une méthode qui permettent d’être reliés à une intelligence supérieure mais cela a été perdu, cela est devenu inconscient. C’est devenu une superstition comme dans le film Mad Max où le monde a disparu avec sa technologie, mais où les enfants des survivants gardent autour du cou des disques laser sans savoir à quoi cela sert véritablement. Ils savent qu’une science, qu’un savoir-faire a existé et que cela était lié à cet objet, mais ils ne savent plus le faire fonctionner. Cela est vrai pour les temples de l’Égypte des pharaons, pour les synagogues, les églises, les mosquées, les pagodes et pour tous les temples et lieux sacrés du monde. Bâtir un temple sur la terre n’est pas anodin, c’est un acte qui s’inscrit profondément dans la vie intérieure de l’homme. Il est noble que l’homme construise une maison pour y mettre sa famille, pour vivre dans le respect de la nature en prenant soin de ses enfants. En cela il n’est pas différent de l’animal : c’est la même intelligence qui les anime. Mais seul l’homme a construit des temples pour honorer une intelligence supérieure, quelque chose de plus grand que lui et qu’il ressent au plus profond de son être, dans le silence. C’est l’origine de tout : que l’intelligence divine puisse venir chez l’homme dans la Lumière et la beauté et qu’il y ait une maison pour l’accueillir. L’homme est le seul être sur la terre capable de bâtir une maison pour y inviter un Dieu et pour entrer en résonance avec lui, pour s’accorder avec lui. L’animal ne peut percevoir la grandeur, l’immensité, l’immortalité, la perfection ; seul l’homme le peut et c’est ce qui fait de lui un homme : cette aspiration vers un monde supérieur. C’est le temple qui est le lieu de la rencontre, le lieu de la communion avec cette intelligence supérieure.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La science des temples – été 2015”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page

Déconnectez-vous ici

Connectez-vous ici