l’être de la responsabilité

  1. Non seulement vous prononcez la parole d’être des parents de Dieu la Lumière, mais en plus, vous ouvrez le cercle de l’engagement éternel. Cela est la perfection sur la terre, mais vous devez être conscients de votre responsabilité. Votre responsabilité est un don de Dieu, une force, une stabilité.
  2. Être un parent, c’est avant tout rencontrer cet être de la responsabilité.
  3. L’homme est-il capable d’être responsable ? Là est toute la question.
  4. La responsabilité est la différence entre l’enfant et le parent.
  5. L’enfant est pris en charge par son propre monde intérieur et il se désintéresse totalement de sa propre responsabilité, de la respiration et de l’ambiance qu’il crée autour de lui. Il ne veut pas être responsable, ni s’occuper, prendre soin de ce qui est en dehors de lui. Il ne veut pas penser autrement, trouver des solutions et faire en sorte de s’occuper de l’autre en étant réellement responsable.
  6. Aujourd’hui, le monde de l’homme est devenu profondément égoïste et tous les hommes sont avant tout tournés vers eux-mêmes. Lorsqu’il arrive des évènements qui les forcent à s’éveiller, ils cherchent un coupable afin de transférer la responsabilité sur un autre. Cette attitude n’engendre pas la force mais fait apparaître la faiblesse.
  7. La force d’être un parent est dans la responsabilité.
  8. Personne ne peut être responsable à la place du parent.
  9. Un parent est essentiellement un être individualisé qui est au service d’une cause et qui se sent responsable. Personne ne peut lui prendre cette responsabilité, car elle est son être, sa droiture, sa dignité, sa force.
  10. Être parent, ce n’est pas transférer sa responsabilité sur un autre, la société, un monde.
  11. Être parent, c’est se sentir concerné et être conscient des influences que sa propre vie va avoir sur l’environnement.
  12. Le parent est au centre de tout, car il veut prendre soin et servir. Il est au centre, car il sait que tout doit être bien afin que les meilleures conditions soient données pour que l’enfant puisse grandir.
  13. Être un parent, c’est prévoir, c’est gouverner, c’est préparer, anticiper et maîtriser. Il ne s’agit pas d’être un accusateur, un moralisateur qui cherche encore à transférer la responsabilité sur un autre tout simplement parce qu’il ne veut pas faire sa part.
  14. Le moralisateur te dit tout ce que tu dois faire parce qu’il ne le fait pas lui‑même. En fait, il se dégage de la responsabilité.
  15. Être parent, ce n’est pas dire que l’on est responsable, c’est l’être.
  16. Moi, je vous dis que le chemin de la dignité passe par la responsabilité.
  17. Ce n’est pas l’autre qui doit être responsable, c’est toi.
  18. Si tu n’es pas responsable, c’est que tu es un enfant et en cela, effectivement, tu dois être protégé et éduqué.
  19. Si tu marches sur le chemin de l’éveil, tu dois saisir le bâton, la colonne vertébrale de la responsabilité.
  20. Toi seul dois être responsable de la vie qui est la tienne, de ta destinée et de ton environnement.
  21. Tout est une question d’échanges, de respiration, d’harmonie, de dialogue, de sincérité et d’honnêteté.
  22. La relation que vous entretenez avec les mondes invisibles est liée à ce que vous portez intérieurement.
  23. Ce que vous faites extérieurement doit être dans une harmonie parfaite avec ce que vous êtes intérieurement et avec votre ciel, votre environnement subtil, votre alliance avec l’invisible, sinon il y aura une discorde dans votre souffle, une incohérence, un irrespect, un manque d’attention, de prise en compte.
  24. Le manque d’attention conduit à l’irrespect, qui fait apparaître l’égoïsme, l’enfermement dans l’illusion.
  25. Prends conscience que l’homme est un pilier devant porter des mondes qui gravitent autour de lui. Comme pilier, il reçoit et il donne, mais que reçoit-il, que porte-t-il et que donne-t-il ? Transmet-il l’équilibre, montre-t-il la responsabilité, met-il en valeur la bonne communication, les bons échanges ? Un parent ne peut ignorer ces questions et ce savoir-vivre. C’est comme le souffle qui s’enroule et se déroule autour de l’axe qu’est le pilier de l’homme. Ce souffle n’est pas rien, il est l’énergie, l’âme, l’intelligence, la nourriture transmises au futur qui veut naître à chaque instant.
  26. Celui qui est responsable équilibre les souffles, car il sait tout transformer afin d’apporter le meilleur à l’extérieur et de faire triompher les mondes supérieurs, c’est-à-dire l’invisible sacré omniprésent. Cet homme est un parent et il ne transfèrera pas sa responsabilité à un autre monde supérieur ou inférieur, mais il développera en lui la force et l’intelligence d’offrir le meilleur par lui-même. Il utilisera tous les éléments, dans tous les mondes, pour faire apparaître le meilleur.
  27. L’homme dans l’illusion croit qu’il pense juste et accomplit l’acte juste et que c’est toujours l’environnement qui est contraire, qui fait n’importe quoi, qui n’est pas favorable, mais cela est un moyen de fuir sa responsabilité et son être.
  28. Le vrai parent n’attendra pas que l’environnement soit favorable pour prendre soin de son enfant.
  29. La vérité, c’est qu’aucun environnement n’est défavorable, car la vie est constituée de multiples facettes, énergies, couleurs, formes, inspirations qui en font une richesse, une splendeur.
  30. Il y a des mondes qui peuvent sembler laids, mais c’est tout simplement qu’ils sont au début.
  31. L’homme qui sait ce qu’il veut ne doit pas s’occuper de ce qui ne le regarde pas, il ne doit pas comparer, étudier ce qui n’est pas utile à la réalisation de son but. Il est fondamental que son enfant ait chaud, soit à l’abri, ait de la nourriture, de l’air et toutes les bonnes conditions pour évoluer et accomplir sa mission.
  32. En toutes les circonstances, il y a toujours un chemin vers le mieux, mais il y a aussi une multitude de moyens de se perdre et de perdre. C’est une question de concentration, d’attention, d’éveil, de responsabilité et de fidélité.
  33. Tu dois toujours regarder ce que tu es et ce que tu peux faire pour équilibrer les mondes, établir le dialogue avec les mondes subtils afin de pouvoir transformer les énergies à l’oeuvre pour faire en sorte qu’elles apportent la victoire, la guérison, la force autour de toi. Ainsi, tu comprendras ce que veut dire être parent et la force qui est cachée dans le mot de « responsabilité ».

    Olivier Manitara demanda alors à l’Archange Raphaël : Père Raphaël, devons-nous être responsables de tout ce qui nous entoure et de tout ce qui se présente à nous dans la vie et y être investis ?

    L’Archange Raphaël répondit :
  34. Tu dois être responsable de ton engagement et tu dois faire en sorte de conduire toutes les forces et énergies que tu rencontres dans ta vie vers la victoire de l’œuvre dans une concentration parfaite.
  35. Sache que le hasard n’est pas. Si tu rencontres un être, une circonstance, un évènement, une pensée, une odeur, quelque chose qui te fait réagir et qui te touche intérieurement, comprends que ce sont une influence, un souffle qui viennent d’un monde et qui portent un monde. Cela peut être un monde physique, subtil, invisible, divin ou sombre, peu importe.
  36. Considère que ce que tu rencontres n’est qu’un porte-parole, un messager qui te révèle ce qui se produit dans les mondes invisibles.
  37. Tu dois toujours considérer que c’est une bénédiction de pouvoir voir, comprendre et agir pour le mieux, dans une concentration parfaite. 39 Il n’y a rien de pire que d’être aveugle, sans intelligence et stérile, sans identité, ignorant qui tu es et ce que tu as à faire. Il n’y a rien de pire que d’être dans l’illusion que tout va bien, alors qu’un complot se prépare dans le caché.
  38. Tout ce qui est visible est d’abord invisible.
  39. La connaissance des mondes invisibles est une nécessité.
  40. Ce qui est fait dans les mondes cachés finit toujours par apparaître.
  41. Si tu ne vis que dans le monde visible, tu seras faible et inconscient, ignorant.
  42. Si tu vis dans les 2 mondes, tu seras un parent véritable, prenant soin de ce qui est essentiel et n’abdiquant pas ta responsabilité.
  43. Celui qui est ignorant, inconscient, qui ne sait pas lire les signes qui lui sont envoyés, qui ne sait pas prédire l’avenir est à la merci des évènements et des circonstances. Il ne peut pas diriger sa vie et donc être un parent.
  44. Un parent est en éveil parce qu’il est responsable. Il est toujours prêt à saisir l’opportunité et à affronter l’adversité, non pas dans le combat, mais justement dans l’équilibre et dans la volonté de faire apparaître un monde meilleur, une vie plus sage, emplie de vertus.
  45. Ne sois pas accusateur ou ne fuis pas parce que tu ne veux pas être responsable.
  46. Si tu rencontres des mondes, si tu es placé devant des situations, c’est un appel à l’éveil, à la concentration, à l’Initiation et au dépassement de soi.
  47. Bien sûr qu’il y a un règlement de comptes et une recherche de l’équilibre des mondes.
  48. Sois un thérapeute et ne laisse jamais la maladie s’installer d’abord dans le subtil pour finalement apparaître comme inévitable.
  49. Avant que, par des éléments, des odeurs, des circonstances, des paroles, des attitudes, un monde malade s’enracine en toi, accueille les premiers messages d’une façon juste et équilibre-les, donne-leur la réponse et réorganise les mondes en toi et autour de toi afin que le sombre ne puisse prendre place.
  50. La responsabilité est la vertu des parents.
  51. Un parent est investi en tout et cherche à développer la vision juste afin d’équilibrer les mondes, les guérir et les libérer à travers le nouveau-né de la vie.
  52. Pose-toi sur le pilier de la responsabilité qui unit le ciel et la terre et n’entre pas dans l’énergie accusatrice qui pousse à se dégager de sa responsabilité en pointant du doigt les prétendus défauts des autres, leurs incapacités. Si tu entres sur ce chemin, sache que tu ne rencontreras pas la divinité, car il n’y a rien de plus désagréable pour les mondes supérieurs qu’un être qui n’est pas responsable de sa mission sur la terre.
  53. Vous, les Esséniens, les Esséniennes, vous avez pour mission d’apporter l’être qui permet la guérison et qui fait triompher les vertus des Anges, des Archanges et des Dieux.

Raphaël (psaume 258)